mardi, juin 14, 2022

Chrismes

 

mardi, juin 14, 2022

Vice Champion de France en Para Karaté le 29 mai 2022

 







Chrismes l'aube rouge de juin 2022 à O5 45 00

 La pleine lune ce matin à 05 45 00 avec un chrisme. Cela me fait penser à cette guerre dans les plaines d'Ukraine et ce hachoir d'une artillerie qui frappe sans relâche. Un scénario oh combien prévisible n'en déplaise à une propagande occidentale massive qui en laissant croire à une victoire possible n'a fait qu'alimenter le hachoir funeste. Ah combien elle était belle et fière cette grande armée de Napoléon en franchissant le Niémen en 1812. Ah combien cette Wermacht était certaine de son invincibilité en juin 1941. Une fois de plus le hachoir est en route. Les russes sont des roublards comme l'indique le nom de leur monnaie. Venez Venez ....nous sommes faibles, nos équipements sont obsolètes, ....venez venez. La propagande occidentale a fait le reste....




lundi, décembre 13, 2021

Vénus

 

Poltergeist Venus le 10 12 2021 vers 20h

 



Vénus au début de la nuit du 10 12 2021  avec un simple appareil photo avec un grossissement x10. Il faut rajouter l'effet de grossissement car Vénus était basse sur l'horizon ce soir là. C'est la première fois que je photographie Vénus de la sorte, non pas comme un point lumineux dans le ciel mais comme la planète argentée et surchauffée qu'elle est. Le phénomène de vagues concentriques est étrange. Sans doute encore un poltergeist photographique qui affecte le comportement de l'appareil. 

Je n'ai aucun doute que le Covid 19 est parti de France début 2019, fin Janvier, et du 74 (Haute Savoie). C'est comme une pierre jetée dans un étang. Les vagues partent vers l'extérieur de façon circulaire....le covid s'est répandu dans le monde par vagues successives. Sur un plan, après avoir touché les bords, cela revient, parfois plus fort comme les tsunamis. Par contre sur une sphère, c'est plus complexe. Là pour le covid on pourrait dire que les bouts des continents sont comme les bords de l'étang et cela revient plus fort. Ce qui est intéressant, c'est que cela permet presque de visualiser le point d'origine de la pandémie. Cette question taraude bon nombre de scientifiques depuis le début. Où est le point d'origine? Certainement pas Wuhan et ses jolis pangolins pour moi.  On peut supposer l'apparition d'un "ping" au point de retour des vagues au point de départ. Je pense que cette pandémie est apparu dans le 74 suite à la spoliation d'un schizo qui disposait de protections bien visibles dans les Cieux. Avec un Linceul, une Trilogie et une Mitre, il fallait être aveugle pour ne pas voir ces protections. Il fallait ensuite comme dans le cas célèbre de la colère d'Achille, avec là aussi une hécatombe, d'un outrage aux Dieux. Ce sera fait avec des faux et usages de faux et une spoliation, c'est à dire la violation des deux derniers des 10 commandements, avec des moyens d'état. Tout cela était annoncé dans l'Apocalypse de Jean et sa description très précise de la Bête 74....

dimanche, septembre 26, 2021

les Démons de la Vallée de Chamonix et leurs acolytes

Le Sommet des Démons ou le Le sommet des Dieux ?

Tout avait pourtant bien commencé, aussi bien dans la BD que pour le film avec cette histoire d'appareil photo dont on se demande s'il ne contenait pas les preuves de la première de Mallory et Irvine à l'Everest. La question n'est pas de savoir s'ils ont fait cette première de L'Everest mais si la photo constitue une preuve. Comme je critique et la BD et le film et que la critique ne s'use que si l'on ne se sert pas de son esprit critique, alors je m'empresse de m'engouffrer dans cette question: Le sommet des Dieux ou le sommet des Démons. Un peu comme Docteur Jekyll et Mister hyde. Les démons font ils partie de Dieu ou des Dieux? 

D'après Wiki: "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (en anglais, Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde) est un roman court écrit par Robert Louis Stevenson et publié en janvier 1886. Il s'agit d'une réécriture, le premier manuscrit ayant été détruit par Fanny Van de Grift, l'épouse de l'auteur, qui le considérait comme un « cahier plein de parfaites sottises ». L’œuvre raconte l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll. Par ailleurs Robert Louis Stevenson a avoué avoir imaginé cette histoire après avoir fait un cauchemar.

Le docteur Jekyll, un philanthrope obsédé par sa double personnalité, met au point une drogue pour séparer son bon côté de son mauvais. C'est ce dernier qui, nuit après nuit, prendra finalement le dessus et le transformera en monstrueux Mister Hyde.". Le comportement de Fanny m'amuse car peut on détruire ses propres démons? Surtout si ce sont eux au final qui gagnent toujours car ils sont plus rusés et ne reculent devant rien pour arriver à leurs sinistres desseins. 


Le Sommet des Dieux raconte une succession de clichés sur la montagne, c'est le coté Docteur Jekyll magnifié, c'est du Frison Roche, le chant d'un monde beau. Et si nous regardions un peu le coté Mister Hyde, finalement le coté le plus amusant, celui des démons et des escrocs. Là au moins nous sentons de suite que nous sommes plus proche de la réalité. Je ne citerai aucun nom car je parle des démons et pas de ceux qui les ont habités. De toute façon ce n'est pas pour jeter la pierre, car des démons nous en avons tous, non, c'est juste pour en rire et se moquer. ceci pour la raison simple que le rire est en soi un exorcisme contre tout ce qui est démoniaque. Présenter des versions lotophages et à l'eau plate en parlant des dieux, n'est ce pas déjà du démoniaque en soi? 


Le Démon du "meilleur" alpiniste du XXe siècle. 

C'est un démon habile qui a joué sur les réglementation pour nous faire croire que faire des voies normales sur des 8000m était des "exploits". C'était surtout de belles exploitations de la naîveté et de la désinformation après la période des conquêtes patriotiques des 8000m. En 2019, 43 alpinistes (40 hommes et 3 femmes) ont réussi l'ascension des quatorze « 8 000 » ; parmi eux, 19 alpinistes y sont parvenus sans jamais avoir utilisé de bouteille d'oxygène. On constate avec ces chiffres que l'exploit vendu et commercialisé au XXe siècle était exagéré dans sa présentation comme "extrême". Faire des voies normales sur ces hauts sommets tient plus parfois de la progression facile techniquement que de l'alpinisme. 

L'Everest, en tibétain : ཇོ་མོ་གླང་མWylie : Jo mo glang maTHL : Jomo lang ma / Chomolungma, en népalais : सगरमाथाSagarmāthāchinois simplifié : 珠穆朗玛 ; pinyin : Zhūmùlǎngmǎ, aussi appelé mont Everest, en anglais Mount Everest, est une montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à la frontière entre le Népal et la Chine (région autonome du Tibet).


Plus de 14 000 alpinistes ont tenté l'ascension depuis 1922 et plus de 4 000 l'ont réussie, bien aidés, pour la majorité d'entre eux, par les porteurs sherpas et l'utilisation de bouteilles d'oxygène.

Avec des chiffres pareils, nous ne sommes plus dans de l'alpinisme premières ou exploration mais dans de l'alpinisme tourisme de masse. Je ne critique pas du tout cela, bien au contraire mais je cherche à relativiser ce qui nous a été présenté et "vendu" comme des exploits. Si l'on tient compte du frein que sont et qu'ont été  les règlementations, cela permet de relativiser encore plus les "exploits" de faire les quatorze 8000m par les voies normales. 


Le démon de l'alpiniste qui a su vendre qu'il était le meilleur alpiniste du XXe siècle est vraiment un rusé. C'est le plus redoutable. Tout est vrai et bien réel. Les ascensions ont bien été faites et sans oxygène en plus. C'est comme pour les lessives ou les pots de chocolat aux noisettes, c'est une question d'emballage et de présentation. C'est en cela que ce démon est le plus habile, pour une raison, c'est le plus intelligent. Je le trouve amusant. 


Le démon qui est passé par le trou du voleur. 

L’Eiger est un sommet individualisé des Alpes situé entièrement en Suisse dans le massif des Alpes bernoises. Son nom, attesté en 1252, ne signifie pas « ogre », contrairement à une idée reçue, mais plus probablement « grand épieu ». La confusion est due aux alpinistes morts lors de la montée de la face nord : celle-ci, presque totalement verticale ou déversante, est considérée comme la plus impressionnante et la plus célèbre face des Alpes, si ce n'est la plus haute2. Avec les faces nord du Cervin et des Grandes Jorasses, elle a constitué pour l'alpinisme l'un des « trois derniers problèmes des Alpes », et le dernier résolu

L'Eiger est traversé par le tunnel d'un chemin de fer à crémaillère de la compagnie de la Jungfraubahn. Il existe une gare dans la paroi de la face nord, appelée Eigerwand, qui permet d'avoir une vue au sein de la face nord. Le Stollenloch, le "trou du voleur", porte de façon amusante très bien son nom. Situé à plus de 600m dans la face Nord, v'est une ouverture sur la ligne de chemin de fer qui se trouve à l'intérieur de la paroi et mène à l'arête Mittegli et à la gare sommitale entre la Jungfrau et l'Eiger.  

Le chemin de fer de la Jungfrau 
allemand : Jungfraubahn , JB ) est un chemin de fer de montagne dans les Alpes bernoises , reliant Kleine Scheidegg dans l' Oberland bernois au Jungfraujoch , de l'autre côté de la frontière valaisanne .

La gare d'Eismeer (en allemand pour Ice Sea ) est une gare souterraine creusée dans la montagne Eiger sur le chemin de fer de la Jungfrau , qui relie le Jungfraujoch à Kleine Scheidegg . Elle se situe à 3 159 mètres d'altitude, ce qui en fait la deuxième gare la plus haute d'Europe. Située juste derrière la face sud-est de l' Eiger

Nous sommes en présence de démons particulièrement habiles qui ont su créer une illusion devant les médias pour "vendre" une trilogie en quelques heures, avec de gros moyens héliportés, télévisions, médias, équipes de soutien, préparation des voies, absence des descentes des sommets, dépôts de matériel. Tout cela... pour nous faire croire à un alpiniste solitaire. 
L'astuce c'est de faire croire à un enchainement en continu et comme par hasard, une lampe électrique qui tombe en panne. L'Eiger peut se voir depuis la Kleine schweidegg, depuis Grindewald. Une lampe dans une paroi se voit de très loin. Et là tout à coup, le black out. Et l'illusion vendue aux médias pour duper tout le monde. En fait ce solitaire était attendu au trou du voleur. De là,  facile de suivre la voie de chemin de fer jusqu'à la gare Eismeer et piquer un bon roupillon au chaud. Reste juste à partir de nuit, rejoindre la sortie de la voie Heckmair de la face de l'Eiger, redescendre un peu et attendre les hélicos et caméras pour faire croire à l'ascension de nuit sous les rayons argent de la Lune. 
Une superbe illusion, très bien vendue et tous les médias l'ont gobée. On a vu l'alpiniste dans le bas, on a vu l'alpiniste sortir de la paroi. Un démon très rusé. Le pauvre, il parait qu'il a eu froid dans la nuit sans lampe frontale....
Une escroquerie montée de toute pièce par les fonctionnaires et militaires escrocs du Massif du Mont Blanc qui cumulent public et privé et qui ont bidouillé les lois pour s'octroyer ces pratiques scélérates. Et tous les été, pendant leur fête, ils nous ont vendu cette illusion. 
Ce qui démontre cette escroquerie, c'est que quelques plus tard, un autre solitaire, du même niveau technique, s'amuse à faire des déposer et reprises en faces nord à coup d'hélico, le tout filmé, cela va de soit. Il se fait déposer avec son caméraman au bivouac de la mort à l'Eiger, juste après le solo de l'autre et surprise, aucunes traces. Et autre surprise, il doit piteusement sortir la corde car visiblement il se fait peur. C'est plus difficile et dangereux que ce que cet alpiniste heli-transporté avait prévu. 


Ces versions démoniaques de la "trilogie" toutes héliportées, avec équipes de soutien, médias, préparation, équipements et dépôts dans les voies, viennent toutes de France et ce n'est pas une surprise, de Chamonix. On en compte au moins trois et elles ressemblent à de l'alpinisme comme le canada dry ressemble à un bon wisky. Des "solitaires" bien entourés, surtout de caméras. 


Le démon qui a roupillé dans sa 4L

Passons vite, car c'est de très peu d'intérêt. Un démon escroc qui a s'est construit un palmarès a coup de mensonges délirants, tous repris par les médias spécialisés français. Aucune photo. Juste des blablas, couverts par un fonctionnaire français, contrôleur de la profession de guide, couverts par un lieutenant colonel qui dit: tout est certain, circulez il n'y a rien à voir. Et un chantage quasi mafieux dans les médias spécialisés français: ceux qui ont des doutes ne sont que des jaloux. Et cela a fonctionné un temps. Sauf que l'escroc a raconté de plus en plus de bobards. Des photos ont été exigées. Comme il ne pouvait pas en avoir, il est allé en piquer à d'autres alpinistes, d'autres expéditions. Ces photos ont complaisamment été publiées à l'envers par les journaleux français complice de cette escroquerie. Heureusement le vrai propriétaire de ces photos s'en est rendu compte. Ce démon escroc et voleur ne mérite vraiment pas que l'on s'attarde sur son cas. 


Les démons criminels de la Vallée de Chamonix


En 1971 deux alpinistes sont victimes d'une tentative d'assassinat en direct, devant les caméras de télévision. Il s'agit de la cordée Desmaison Gousseault en perdition sous le sommet, dans la face nord des Grandes Jorasses. Tout secours leur est refusé au pretexte que les vents sont trop forts pour toute intervention. Rien n'est plus faux car il existe un plateau à l'abri du vent, coté Italien, a plus de 3700m d'altitude. DE là, un secours ne pose pas de problème majeur. L'agonie de cette cordée  en direct dure plus d'une semaine. Serge Gousseault meurt et René Desmaison ne sera sauvé que par un hélicoptère venu de Grenoble avec un pilote qui s'est posé au sommet des Grandes Jorasses, pendant que le maire de Chamonix tenait une conférence de presse pour dire que tout secours était impossible à cause du vent. Et les mauvaises langues de dire que de toute façon, cette cordée n'avait pas besoin d'être secourue car elle cherchait à se faire de la pub et que chaque passé là haut leur rapportait beaucoup d'argent! 

Une vingtaine au moins de guides de haut niveau seront éliminés de la Vallée de Chamonix par un réseau de fonctionnaires et militaires mafieux qui font du cumul d'activité public -privé et qui ont trouvé facile de monter des coups pour éliminer les "concurrents" c'est à dire les privés qui leurs faisaient de l'ombre ou critiquaient ces cumuls d'activités. Ces mafieux ont fait bidouiller les lois pour "s'autoriser " ces cumuls. C'est facile avec toutes ces administrations qui envoient leurs employés voler les élections et en leur accordant toutes les facilités pour cela. Là aussi, les "concurrents" sont éliminés facilement à coup de contrôles truqués pour les abattre. 

Dans le cas Ghirardini, le premier alpiniste au monde à avoir réussi les trois derniers Problèmes des Alpes seul et en hiver, celui de 1977-1978, ce réseau mafieux n'y est pas allé de main morte. Deux totales, c'est à dire deux séries de contrôles administratifs à répétition, 1986-1988 et 1993-1995, des cambriolages, des destructions de biens, un vol de voiture, des bris de vitrines, des provocations à la bagarre, des chantages sur le personnel, ....Ghirardini avait crée une entreprise, devenue en 1986, meilleure entreprise artisanale de Haute Savoie. Les démons sont parfaitement visibles. Un juge qui ne prend que des décisions contre Ghirardini, coupable de tout. des Procureurs qui n'instruisent pas les plaintes. Des policiers qui bâtissent des faux et sont impliqués dans les provocations à la bagarre. A cela un réseau mafieux RPF -UMP spécialisé dans les spoliations immobilières. Bref, inutile de faire un dessin pour comprendre que l'élimination est bien orchestrée et est allée jusqu'à des tentatives d'élimination physique en montagne en essayant de provoquer des accidents. 

Il est un paramètre que ces démons ont oublié, c'est la protection des Dieux. Ce qui s'est produit en 1979 n'est pas le fait du hasard. Le Covid 19 a commencé là et pas en Chine, début janvier 2019. Et ce n'est pas fini....


 

vendredi, septembre 24, 2021

Le challenge entre Dieux grecs et Dieux japonais, la véritable histoire du Sommet des Dieux

Le sommet des Dieux ou la compétition entre les Dieux

Le mont Fuji /mɔ̃ fudʒi/ ou /mɔ̃ fuʒi/not (富士山Fujisan?[ɸɯdʑisaɴ]Écouter) est une montagne du centre du Japon qui se trouve sur la côte sud de l'île de Honshū, au sud-ouest de l'agglomération de Tokyo. Avec 3 776 mètres d'altitude, il est le point culminant du Japon. Situé dans une région où se rejoignent les plaques tectoniques pacifiqueeurasienne et philippine, la montagne est un stratovolcan toujours considéré comme actif, sa dernière éruption certaine s'étant produite fin 1707, 

Les japonais n'ont ils pas d'imagination? Comment ont ils pu passer à coté de cette superbe confrontation entre les Dieux, ceux du Mont Olympe contre ceux du Mont Fuji, Dieux grecs contre Shintos de force? Dès le début de la compétition entre Tsunéo Hasegawa et Ivano Ghirardini, pour la première en hivernale et en solitaire des Trois  Derniers Problèmes des Alpes, à savoir, les célèbres faces nord des Grandes Jorasses, du Cervin et de l'Eiger, c'est pourtant de cela qu'il s'agit. Les deux alpinistes qui s'affrontent et prennent tous les risques pour réussir cet incroyable challenge sont ils vraiment seuls? 

Le mont Olympe (en grec ancien Ὄλυμπος / Ólympos, en grec moderne Όλυμπος / Ólimbos) est la plus haute montagne de Grèce, avec un sommet à 2 917 mètres, appartenant à la chaîne du même nom. L'Olympe est traditionnellement le domaine des dieux de la mythologie grecque. Il fait partie des 24 parcs nationaux de Grèce.


Je n'ai jamais caché être allé prier les Dieux de la Grèce antique directement sur leurs sites sacrés, comme à Olympie ou à Delphes, mais aussi par l'ascension des Mont Parnasse et Olympe et à chaque fois un bivouac solitaire au sommet. C'était à l'automne 1977 et mes prières ont été exaucées. Peu importait les temples en ruine, les sources sacrées taries, l'abandon par les hommes de cette religion  fort ancienne. Ce n'est pas le Dieu des Juifs et des chrétiens que j'ai prié, par le Dieu des arabes du désert, pas les Dieux des vikings ou des adorateurs du feu de la Perse, non c'est vers les Dieux oubliés que je me suis tourné. Pourquoi? Je ne sais comment expliquer un ressenti, un indicible. Après mon premier échec en face nord du Cervin, en pleine tempête, début janvier 1977, après la réussite de Tsuneo Hasegawa avec deux bivouacs et aussi une tempête, juste quelques semaines après, j'ai su que cette compétition pour la première hivernale solitaire des Trois Derniers Problèmes des Alpes, venait de commencer. Je voulais la gagner. Il me fallait comme un supplément d'âme. Je me souviens de ces deux bivouacs solitaires au Sommet du Parnasse et de l'Olympe. Les Dieux oubliés ont aimé mes prières et demandes. 3demandez et il vous sera donné".  J'ai su que j'allais réussir. 

J'en ai parlé après coup avec Tsunéo et il a fait de même au Japon, il a lui aussi invoqué ses Dieux à lui. 

La bd et le film passent complètement à coté de cela. Par manque d'imagination ou d'audace?  C'est bien dommage car cela montre une fois de plus que la réalité est souvent bien plus complexe que les fictions. Au dessus d'Hasegawa et de Ghirardini, se trouvaient leurs Dieux respectifs et la competition avait aussi lieu dans les Cieux. Au final le partage fut équitable.

A Hasegawa les Premières hivernales solitaires du Cervin (voie schmid)1977, de l'Eiger (voie Hekmair)1978, des Grandes Jorasses (Voie Cassin pointe walker) 1979 et la deuxième trilogie hivernale solitaire.

A Ghirardini, la première trilogie des Trois Derniers Problèmes des Alpes, seul et en hiver, avec au passage la seconde du Cervin (Voie Schmid), la Seconde à l'Eiger et la première aux Grandes Jorasses par l'éperon Croz, tout cela au cours du même hiver 1977 -1978. 

Un partage équitable donc, comme il plait aux Dieux et ils ont du trinquer et échanger la divine ambroisie et le divin sake pour fêter cela. On pourrait croire que ce n'est qu'imagination. Non, non, la réalité est au dessus de toutes les fictions. 

Le Sommet des Dieux et les personnages de fiction

 































Toujours dans mes critiques et analyses sur la Bd et le film.
Les questions : qui sont Habu Jôji ou Hase Tsuneo ? non aucun sens. Habu Jôji ou Hase Tsuneo sont eux-mêmes, c'est à dire des personnages de fiction. C'est totalement libre. Peu importe qui a servi de modèle pour les inspirer. Comme tous les personnages de fictions, Habu Jôji ou Hase Tsuneo vivent leurs vies et souvent, tous les créateurs le savent, de façon totalement indépendante de leurs créateurs. Même si on peut voir un lien entre Hase Tsuneo et Hasegawa Tsuneo, le personnage crée est lui même, indépendamment du personnage qui a existé dans la réalité.
C'est très libre et cela me fait penser à Guerre et Paix de Léon Tolstoï. Créer une fiction sur des réalités historiques et laisser des personnages de fictions vivre leurs propres vies. Le prince Bolkonski ou le comte Bezoukov semblent tout à coup bien réels. C'est toute la magie des créations artistiques, que ce soit par l'écrit, l'image ou le cinéma. Les personnages échappent vite au contrôle du créateur. C'est très amusant et c'est presque de la magie.

Habu Jôji ou Hase Tsuneo sont eux-mêmes, indépendamment de la réalité historique et c'est toute la beauté d'une fiction. 

jeudi, septembre 23, 2021

Ivano Ghirardini et sa critique du film et de la bd "le sommet des Dieux"

 

Le sommet des Dieux ou le culte mortel des héros ?

 











Tsuneo Hasegawa (長谷川 恒男,  Hasegawa Tsuneo )  est un alpiniste  japonais  ( 1947 1991 ). 

Il a été :

  • le premier Japonais à gravir la face nord du  Cervin  (ou Matterhorn) le , première hivernale solitaire de la voie Schmid ;
  • le premier à gravir en solitaire et en hivernale l' Eiger  ( 1978 ) ;
  • le premier à gravir en solitaire et en hivernale la pointe Walker dans les  Grandes Jorasses  ( 1979 ) ;

Réalisant ainsi la deuxième trilogie hivernale solitaire des  trois grandes faces nord des Alpes , derrière le guide français  Ivano Ghirardini .

Il a réussi la première ascension hivernale solitaire de la face Sud de l' Aconcagua .

En 1991, alors qu'il s'était orienté depuis quelques années vers l' Himalaya , il est victime d'une avalanche. Il effectuait une seconde tentative sur une voie de l' Ultar Sar  au  Pakistan  avec deux équipiers.

Tsuneo Hasegawa a fortement inspiré le personnage de Tsunéo Hase dans la  bande-dessinée  Le Sommet des dieux  adapté par  Jirô Taniguchi  sur la base du roman de  Baku Yumemakura .


Ma première compétition avec Tsuneo Hasegawa à eu lieu en janvier 1977. J'ai tenté quelques semaines avant la première hivernale solitaire de la voie Schmid au Cervin. J'ai échoué à l'épaule à plus de 4000m, en pleine tempête, ce qui m'a valu de sévères gelures aux pieds. Tsunéo réussira brillamment. Il a essuyé lui aussi une tempête, au dessus de la rampe et il a su attendre une acalmie. L'hiver suivant je réussirai à mon tour cette face nord en solo hivernal en 9h.

C'est lorsque j'ai appris qu'un japonais venait de réussir cette belle première que j'ai su qu'il voulait faire comme moi cette première des Trois Derniers Problèmes des Alpes, les faces nord du Cervin, des Grandes Jorasses et de l'Eiger,  en solo et en hiver. Personne ne les avait gravi toutes les trois en solitaire, personne ne les avait gravit toutes les trois en hivernale. Bonnatti, Desmaison, Messner en avait rêvé. Là il fallait le faire et tout cumuler dans le respect des règles de l'alpinisme classique, sans reconnaissance préalable, sans préparation des voies, sans assistance, sans radio. 


C'est à ce moment là que j'ai compris qu'il fallait l'assistance des Dieux et je suis allé à l'automne 1977 en Grèce les prier au sommet du Mont Parnasse et du Mont Olympe et j'ai su que j'étais sous leur protection. Je me souviens de ma prière: " je suis venu vous trouver, seul sur vos montagnes. Voici mon projet et je demande votre aide. Vos temples sont en ruine, vos sources sont taries, les hommes vous ont oublié et pourtant je vous prie."


Et j'ai été exaucé. Tout s'est ouvert devant moi. Après le Cervin en 9h, ou j'ai doublé quatre alpinistes écossais qui avaient déjà fait un bivouac dans la face, j'ai senti que j'avais les pieds agiles, que j'étais bien dans l'esprit d'Achille. J'avais déjà fait la première hivernale en solo de la face nord des Grandes Jorasses par le Linceul en 1975. début janvier 1978, je réalisais la première hivernale en solo de l'éperon Croz aux Grandes Jorasses en deux jours et demi.. il restait l'Eiger. Et c'est là que j'ai retrouvé mon compétiteur, Hasegawa.

Début Mars 1978, il était déjà haut dans la face. Il me devançait de quatre jours. Une tempête venait de le bloquer au niveau du bivouac de la mort. ses traces étaient effacées. J'avançais péniblement dans des accumulations de neige fraiche. Je suis sorti au sommet un jour après lui. Il venait de réussir cette superbe première hivernale solitaire de la face nord de l'Eiger et moi la seconde. Mais je le devançais car je venais de finir le chalenge, les Trois Derniers Problèmes des alpes en solo et en hiver. Il faudra un hiver de plus à Hasegawa pour terminer sa trilogie, avec au passage la première hivernale solo de la Walker. 


Nous nous sommes retrouvés en compétition à l'Aconcagua, lle géant des Amériques et chacun a eu son lot. J'ai fait la première en solo intégral de la gigantesque face sud et lui la première hivernale solitaire. Ce n'est que plus tard que nous nous sommes rencontrés, à Chamonix ou à Zermatt. Nous avons bu des bières ensemble, échangé nos souvenirs. Pour ma part en 1982 j'avais décidé d'arrêter l'alpinisme extrême, suivant en cela cette logique: "Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu". Hasegawa a continué. Au Japon il était un héros. Le pire piège qui soit. Je l'avais moqué en disant: "tu es un samouraï". Il m'avait répondu que non, qu'il se considérait comme un paysan. Il est mort dans une avalanche en 1991 au Pakistan. 


Je suis allé le prier sur sa tombe au pays des hunza en 2001. Ciao Tseuno! Je te souhaite de belles ascensions au Royaume des Cieux. Cet homme extraordinaire avait le sourrire des yeux et la lumière dans le cœur. Une grande et belle âme. 


Alors le sommet des Dieux....non, non et non. la question est : fabriquer des héros est ce fabriquer des cercueils? 

Il n'est pas besoin d'être un héros. A la question: pourquoi avez-vous voulu faire les Trois Derniers Problèmes des Alpes, Cervin , Grandes Jorasses, Eiger, par leurs faces nord, seul et en plein hiver. Je préfère l'humour anglais comme réponse: "parce que ces montagnes sont là". Ce n'est même plus de conquête de l'inutile qu'il s'agit puisque le mot même de conquête ne convient pas non plus. Ni héroïsme, ni conquête. Ces face nord sont la et nous avions juste envie de les gravir. 


Le sommet des Dieu est celui dont on revient vivant !






Le Sommet des Dieux fait son cinéma

 Allez, une petite critique pour bien rester en forme. Je suis toujours en vie et très bonne santé même si j'ai beaucoup d'handicaps à cause de mes différences. Alors exprimons en une, de différence, dans ce monde normopathique effrayant de banalité. Et s'il est bien des pays qui souffrent de normopathie délirante, c'est bien la France et le Japon. Il se sont associés pour faire un film; à partir d'une BD, à partir d'un récit fiction, qui n'a de fiction que le nom tant c'est une succession de clichés à l'eau de Seine ou de Garonne, plates et calmes. 












D'abord cette histoire Mallory et Irvine. Ont ils fait les premiers l'Everest? Une question sans grande importance car toute compétition en Himalaya est complètement faussée par le système des autorisations. L'accès n'est pas libre et donc les premières en Himalaya n'ont pas beaucoup de sens. Cela a toutefois permis l'essor des alpinismes à la gloire des nations dans les années 50 et l'essor des alpinistes commerciaux dans les années 70. Ces derniers ont vite vu la faille dans les alpinismes nationaux avec ces expéditions trop lourdes pour rien sauf mettre le plus de chances pour réussir. Non, ce qui me plait c'est cet anglais qui voulait gravir l'Everest pieds nus, après avoir réussi de la sorte le Kilimandjaro et le Ruwenzori. Après tout pourquoi pas. Cet anglais est monté à plus de 7000m pieds nus dans la neige, versant chinois. Si l'accès était libre, nous aurions eu une autre histoire de l'himalayisme, comme cela été le cas dans les Alpes ou à l'Aconcagua. La démarche qui consiste à savoir si Mallory et Irvine ont fait l'Everest avant tout le monde  est intéressante à cause de l'appareil photo...comme preuve. C'est amusant lorsque l'on pense aux escrocs qui ont prétendu avoir fait des premières de niveau mondial sans preuves ou en volant les photos d'autres expéditions pour essayer de duper tout le monde.